COLLECTION 2012

Parce qu’on voit la date de l’évènement se rapprocher et comme ça fait depuis début septembre qu’on en observe l’évolution via le blogue du projet,

Aujourd’hui, on vous présente COLLECTION 2012.

‟Ça parle de séduction, de féminité,

de notre rapport à notre corps-prison

et du désir de s’en libérer.” Marilyn Bédard

Cliquer sur l’image pour voir l’étendu de ce work-in-progress

Avant tout, il faut savoir que c’est un spectacle-évènement initié par la flamboyante Marilyn Bédard, étudiante au BAC interdisciplinaire en Arts de l’UQAC. Elle sera diplômée cette année et Collection 2012 est, en effet, son projet de fin de BAC. Marilyn, inéluctable passionnée de mode, avait depuis longtemps envie de bâtir un défilé à sa façon. On peut d’ailleurs s’attendre à un défilé explosif puisque la belle est armée d’une inventivité géniale et d’un dynamisme fauve (mariage d’adjectif douteux ici mais j’aime bien). D’autant plus qu’elle s’est entourée d’une équipe béton !

D’abord, on compte la designer Geneviève Bouchard.

Ayant débuté au Saguenay-Lac-St-Jean avec sa ligne Kafarajoue, maintenant établie à Montréal. Elle est jeune, elle est charmante et sa démarche bio-ethique nous emballe. C’est avec Geneviève que le projet Collection 2012 a pris forme puisque Marilyn tenait beaucoup à ce que ces modèles soient habillées par une designer qu’elle apprécie et admire (Plutôt naturel, non?). Récemment s’est jointe à Geneviève une autre designer avec qui elle a décidé de collaborer : Evelyne Fay, à qui l’on doit White Label, une gamme de vêtement féminin, élégant et minimaliste (de bon goût, quoi). C’est dans les créations originales de ces deux jeunes femmes inspirantes que les mannequins de Collection 2012 paraderont.

Ensuite, Marilyn a également réussi à obtenir (sans grande peine, vu l’intérêt que suscitait all around son projet) la participation de Maude Cournoyer, Emilie Gilbert-Gagnon et Marilyn Renaud, de très talentueuses comédiennes de la région. On compte également la collaboration de Sara Létourneau, artiste multidisciplinaire, qui devrait surprendre et ravir par sa performance.

En plus, nous aurons droit à un band live et des modèles qui travaillent toutes très fort depuis octobre pour que ce show-là soit mémorable. Pour avoir eu le plaisir de les voir à l’oeuvre, j’ai été étonnée de constater à quel point elles étaient toutes  super lumineuses et très différentes.

Sans vous mentir, les collaborateurs sont si nombreux qu’on ne saurait vous les nommer tous sans en louper quelques-uns (et puisque je préfère n’occulter personne, je vais m’arrêter là en vous invitant chaleureusement sur le blogue de Marilyn dont le lien est ci-haut et vous pourrez y trouver tous ces détails dont on se délecte).

Voici, pour finir, l’affiche de l’événement qui aura lieu les 16-17 et 18 février prochain à partir de 20h. Venez donc en grand nombre au petit théâtre de l’UQAC en date et heure. :) Plusieurs surprises vous y attendent et on vous promet que ça déménagera !

(L’affiche est une réalisation de Patrick Simard – ah oué j’ai un peu pris la photo)

Publicités

Sarah Parish, la jolie maîtresse

Je suis récemment devenue accro à la série Maîtresses, disponible sur Tou.tv (v.f. de Mistresses, émission d’origine britannique). Ceux et celles qui ont aimé Beautés désespérées vont adorer! C’est dans le même style, c’est-à -dire 4 amies un peu fofolles d’environ 40 ans, omission des grosses baraques et du narrateur dieu qui fait freaker. De plus, le sujet de prédilection de l’émission est l’infidélité (d’ou le titre Maîtresses), un sujet qui nous intéresse tous secrètement, n’est-ce pas?

Je trouve le fun de voir des héroïnes de 40 ans, belles et épanouies, sans être nécessairement être des ménagères endurcies! Une de ses femmes est le personnage de Katie, un médecin qui vit seule et qui se met dans des situations pas possibles (je vous laisse écouter la série pour savoir de quoi il s’agit). Elle est belle et tellement pleine de classe! L’actrice derrière le rôle est Sarah Parish, une anglaise de 43 ans vraiment resplendissante. En tout cas, si je ressemble à ça à cet âge je serai bien contente! ;)

25 fashion citation à connaître

Chères amoureuses de la mode, il y a déjà quelques mois de ça je me suis procuré une petit pad KNOCK KNOCK (ils font toutes sortes de choses pleines de lol que vous pouvez voir ici).

Voici le pad en question :

En plus d’être cute, les informations qui y sont inscrites sont, ma foi, plutôt exactes. Je me vois très bien faire une Jean Airoldi de moi-même et me promener en distribuant tout bonnement des contraventions de style, cochant ainsi un principe non respecté mouhahhahahaha!

Bon, il y a certes quelques petites choses sur lesquelles je ne suis pas d’accord. Personnellement, j’aime bien le Holiday sweater, ainsi que les Knee socks with skirt, mais dans l’ensemble, tout le monde est d’accord pour dire qu’un Camel Toe pis un Visible pantyline (VPL) c’est laid, right?

Vous, qu’en pensez-vous? Quel serait THE principe à ne pas outrepasser? Selon vous, lequel est le plus souvent brimé?

 

Fortnight Lingerie

Récemment, j’ai découvert cette superbe ligne de lingerie canadienne luxueuse, sobre et vintage à souhait!

En effet, Fortnight Lingerie nous propose des morceaux aux couleurs douces et aux matériaux de qualité. Des sous-vêtements sobres et bien taillés, comme tout le monde devrait avoir dans son tiroir ou sous sa plus jolie robe!

Disponible dans certaines succursales de la chaine Simons et en ligne sur le site d’Etsy, la lingerie Fortnight se détaille entre 100 et 150$ environ pour un soutien-gorge et aux alentours de 60$ pour une petite culotte.

En plus d’être jolie et classe, la marque ose avec ses pubs pour le moins audacieuses, que vous avez d’ailleurs peut-être déjà vues.

La plus connue, celle du Super Sexy CPR :

La rumeur veut que l’armée britannique ait demandé la permission à la compagnie Fortnight pour diffuser ce vidéo aux soldats en entrainement afin d’illustrer comment pratiquer la réanimation artificielle (!!!).

Dans le même ordre d’idée, le Super Sexy Abdominal Thrust, une autre pub sexy, à l’allure léchée, conçue par l’entreprise canadienne :

Le Fashion Food, quand la mode et l’alimentation s’alient

Moi dans la vie j’aime plusieurs choses, mais parmi ces choses, assez haut dans la liste il y a la mode ET manger gangnagna! C’est pourquoi quand je suis tombée sur cet évènement-expostition plutôt hors du commun made in Berlin, j’ai un peu capoté.

Juste avant de vous en parler plus en profondeur, rappelons que plusieurs autres vedettes se sont déjà prêter au même genre de jeu, notamment Lady Gaga avec sa fameuse robe en viande et les filles d’America’s Next Top Model, entre autres en se mettant en scène dans une salade (!!!).

Présentée au Musée de la Communication de Berlin, cette exposition met en vedette plusieurs photos ou l’on peu observer l’heureux (ou moins heureux) mariage nourriture-haute couture.

Si jamais vous passez par l’Allemagne prochainement, sachez que cette savoureuse exposition (gnagnanana) est en vigueur jusqu’à la fin janvier.

La technologie et l’alimentaire ?

Le Iburger offre une expérience de restauration où l’interaction est on ne peut plus techno. Vous sélectionnez votre plat, faites l’assortiment au choix et l’accompagner d’une boisson-spécialité ou autres. Le menu se trouve à être exposé sur un écran tactile tenant également lieu de table !

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=m2vzoxg8aQM#!