Post Express : J.Crew et son Hello World

Hello Hello !! Je fais courir mes doigts rapidement sur le clavier pour vous partager un truc génial avant d’aller bosser (alors pardonnez le manque de compléments journalistiques, c’est plate mais j’aime pas trop les formules afaque ça passe).

Le Website de J.Crew a publié récemment leur projet (wow wow) de «ModeTrotter», un «eight-city tour» pour rencontrer des blogueurs et capturer leur essence (portant la marque, forcément, forcément). Le principe ne vient pas de s’inventer mais ça fait toujours plaisir, ce genre de vidéos débiles et c’est encore mieux quand c’est une collaboration où s’inscrit le travail de Garance Doré, qui, de toutes les blogueuses mode, est de loin ma pref’. Son site :

Bref, pour revenir à HELLO WORLD, c’est un peu de ça :

Et aussi ça :

C’est du joli, non ? Aller, j’avais dit «post express», faut vraiment que j’y aille ! :)

Baladez-vous là-dessus par vous-même si ça éveille votre curiosité : J CREW HELLO WORLD

Publicités

Adam Cohen, le fils de l’autre (un «autre» légendaire)

Ce soir, j’ai réalisé que Leonard Cohen avait un fils. C’est qu’en fait ledit fils est cute, chante bien, compose, parle français (salut, veux-tu m’épouser). À 39 ans, il est plus sexy que jamais avec son petit air gêné, impayable (ben oui, j’ai dit ça mais que veux-tu, c’est vraiment un beau monsieur). L’album dont il fait la promotion présentement, le troisième, est certainement le mieux reçu du public et lui permet de se tailler une place parmi les grands de ce monde.

Adam Cohen était au Festival de Jazz de Montréal le 4 juillet dernier et s’est produit à Québec dans le cadre du  Festival d’été de Québec le 6 juillet, où j’ai d’ailleurs eu la chance de le voir (pour le rappel)…

En fait, j’avais comme plan d’aller le voir en entier (son spectacle), mais ait quitté le Saguenay en retard ; arriver dans la vieille Capital un soir de festival, ce n’est pas la meilleure idée quand on souhaite assister à quelque chose.

Bref après avoir galéré pour un stationnement et marché, je suis arrivée devant l’Impérial de Québec. Là il y avait une file.

Je n’ai pas compris immédiatement ce qui se passait, mais les portiers nous ont laissées entrer en disant qu’il n’y avait plus de place, mais qu’ils voulaient nous faire plaisir.

Quand un horaire dit 9h15 pour un show et que t’arrives à 9h30, tu ne t’attends pas à ce que ce soit le rappel!

Trêve de plaintes et de mésaventures, j’ai commandé une bière et j’ai profité des 30 minutes de rappel les plus intenses et les plus enivrantes à lesquelles j’ai pu assister depuis longtemps.

Merci gentils portiers!!

Mes coups de coeur sur cet album : Out of bed et What Other Guy

Vous pouvez d’ailleurs retrouver l’album Like a Man en entier sur le site officiel : http://adamcohen.com

Vous m’en redonnerez des nouvelles.

Tomber en amour avec Berlin et son Trash Art

Il y a à peine 1 mois, j’étais à Berlin, la capitale des Converses et des graffitis afin d’y découvrir l’histoire de la vieille ville, mais aussi son art, avec lequel je suis littéralement tombée en amour!

Tacheles

Le Tacheles, c’est un building squatté par des artistes depuis environ 20 ans. Autrefois utilisé comme prison nazie, le bâtiment est aujourd’hui le lieu de rassemblement de créateurs de tout genre qui y exposent et y vendent leur art. L’entrée y est gratuite, mais je vous recommande fortement d’y apporter une contribution volontaire, ça en vaut le coût. Aussi, plusieurs artistes vendent toiles et reproductions à très bas prix, à côté desquelles il ne faut pas passer.

       

Coup de coeur pour les toiles psychédéliques et détaillées d’Alex Rodin, un peintre contemporain originaire de Biélorussie.

     

East Side Gallery

L’East Side Gallery, c’est un morceau du fameux mur de Berlin (1,3 km plus précisément) qui sert de support à plus de 100 peintures d’artistes de partout à travers le monde. Le temps d’une promenade, on se laisse emporter par la vison que les différents pays ont de Berlin. Colorée, amusante et peu commune, l’East Side Gallery est à voir.

Pour vois les photos de chacune des peintures de l’East Side Gallery c’est ici.