Les capillaires et les emmerdes

Mes cheveux sont particulièrement contents, ces temps-ci.  J’irais pas jusqu’à dire que mes capillaires sont la plus belle chose du monde mais ils ressemblent ENFIN a quelque chose après des mois et des mois de galère totale.

D’abord, je vous fais un bref historique de ce par quoi ils ont dû passé, leur via dolorosa (si on veut) :

Il y a environ deux ans, j’ai eu le malheur, moi, bien née brune espresso (John Frieda me garde), d’avoir la curiosité (pas maline mais vilaine) de voir si j’avais la tête capable d’être configurer pour le pâle… Eh oui, j’ai cédé à cette envie toute féminine de vérifier si les blondes ont vraiment plusse de fun (Marilyn, tu nous aura toutes eu).

Déjà, la teinture ne fut pas un succès retentissant puisque j’avais une tête genre au casque (multiples mèches) qui, lorsque séchés, avait vaguement l’air d’être pâle. Tout le monde sauf moi s’était résigné : On ne peut juste pas passer de très foncé à pâle sans y aller progressivement. Sauf que je suis de ces gens pressés qui veulent tout tout tout tout de suite, moi (ayez pitié) !

Donc, ma première erreur fut de ne pas entretenir ma couleur et celle-ci, en retour, a opéré sa vengeance. Au bout de deux mois (pu capable), mon faux blond de fille brune s’était lâché lousse sur la palette de couleur et me garochait du orangé, terreux, sablonneux + éventail de jaunes crissment sympathique pour l’Halloween mais pas pour la vie vraie de tous les jours (je n’ai pas la force d’Antoine Gratton, so sorry about that).

Je suis bien évidemment retourné au brun voire noir très très rapidement mais avec une nouvelle particularité dans le cheveux : La décoloration les avait tués. J’avais, je le crains, des cheveux-zombies, morts-vivants, un assortiment de pousses impossibles à sauver qui s’emmêlent au moindre repos de la tête sur l’oreiller, donnant de superbes airs de sorcières à la bienheureuse possesseur (j’aurais aimé ça mettre un *trice à ce mot-là, maudit que c’est triste) bien heureuse possesseur, dis-jeeee, de cette tignasse de campagne qui se logeait sur mon crâne. Vous savez… quand la tête n’en fait qu’à sa tête, que peut-on faire pour reprendre le contrôle ? Tout raser ??? Non, mais vous êtes malade ???!!! Y’a qu’à elle que ça va bien :

Tolérer, voilà. Alors, j’ai fait coupé court et ai toléré la situation durant un an. Cet été, je me débattais encore avec cette vieille gaffe… Mes cheveux avait repoussé mais n’avait pas très fière allure. J’ai décidé, un beau jour calme de vacances, de faire un tour à la Boîte à coiffer sur Mont-Royal et la coiffeuse m’a fauché le tout une fois de plus. Là, présentement, en ce moment, mes cheveux COMMENCENT juuuuste à reprendre de la longueur (et du mieux).

En plus, je ne saurais dire si c’est les affres de la décoloration qui sont responsables, le stress ou simplement l’âge (Ahhh le bonheur du virage vers l’adulte gouffre) mais depuis cet été, j’ai clairement perdu l’épaisseur qui rendait jalouses toutes les coiffeuses chez lesquelles j’allais me faire démolir la tête. Je dirais même : JE VOIS MON CUIR CHEVELU, CALISS. (Désolé, ma mère, pour le langage de trucker.)

Alors je me suis mise aux shampoings envoye don’ contre la perte de cheveux, tsé. J’altère le truc anti-perte de ch’veux (Solfine, pour l’instant) avec un shampoings illuminateur (Frieda me garde toujours, ici), un shampoing genre cheap (Herbal essence, oui) et les masques de toute sorte (juste pour le trip de préparer des choses alimentaires à me mettre dans les capillaires, j’ai gardé mon esprit de petite fille pour les potions magiques, les bouettes et giblottages variés… Bref, j’aime l’idée des produits home-made… lol). Ça semble porter fruit.

Main’nant, vous savez TOUT.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s