Un petit show entre amis

C’était un petit show, un petit show entre amis que si ça avait pas été entre amis, on aurait pas eu d’affaire là, tsé. On a eu ben du fun, finalement mais on a eu beaucoup de temps aussi pour analyser la Vie.

Y’avait beaucoup de gens, toutes sortes de gens.

Y’avait le gars qui avait oublié sa colonne vertébrale à la maison. C’était une vieille blessure qui lui datait de l’adolescence. Au moins l’acnée, elle, était partie. ça paraissait aux cicatrices que ça y’avait laissé dans la face.

Le gars en uniforme, le gars toujours habillé pareil, on se dit que ça doit lui porter chance… pour pas se montrer trop déplaisante. En tout cas, beau sens des traditions! Two thumbs up à ton suit de scène, man!

Y’avait le groupe qui jouait. Le contre-bassiste avec sa banane de cheveux sua tête. À défaut d’avoir la pêche, il avait la banane. On s’est dit : C’est bien connu, les contre-bassiste ont tous une banane sua tête (not).

La fille qui trashait sa vie. Même Metallica n’aurait pas eu meilleur public.

Le gars avec une baby face, avec un sac à dos sur une épaule (oui, seulement une épaule, comme au secondaire). J’ai failli aller lui demander ses cartes, non mais on s’entend que quand tu vas dans un show de rock’n’roll avec ton sac à dos, c’est que tu voyages en autobus?

Y’avait aussi le gars qui ressemblait étrangement à un marin, tout en lui transpirait l’océan (!!!), peut-être même avec une note finale de début de scorbut…

Le douchebag déguisé en artsy. Tsé, le type qui a juste ben trop d’l’air coincé pis pas capable d’associer aucun élément vestimentaire ? Calotte à l’envers, t-shirt serré, du beige de fesses molles parce que la coupe du pantalon est juste pas belle pis un foulard vingt-deux milles tours qu’on dirait volé dans la garde-robe de sa blonde…  c’est pas ton style ça coco c’est un cas Jean Airoldi.

La fille qui portait du noir parce que ça amincit, avec une grosses écriture blanche sur les seins parce que…. ça attire enfin les yeux par là. Moi aussi j’ai une grosse absence, je devrais en prendre bonne note et juste porter des chandails à message. À partir de maintenant.

Le gars grand pis cute, beau spécimen. Dans ce temps-là, tout ce que tu te dis c’est que c’est ben dommage que ce soit le meilleur ami de ton ex….

Y’a toiaussi… entre le moment où t’as dit à tout le monde que tu revenais, gesticulant avec le téléphone à la main, que t’avais un appel à faire et le moment où tu t’es retrouvée dehors à… ben…. pas faire d’appel finalement… t’as réussi à perdre cette chose qui est bien trop souvent considérer comme une extension du corps humain (ton cellulaire, justement) Qu’est-ce qui s’est passé ? No one knows…

Finalement, grosse soirée d’analyse, ça a l’air. Mais peut-être que tout le monde a fait la même affaire avec nous autres. L’analyste analysé, mise en abîme. Fin. (Au moins, pour une fois, personne a braillé parce que trop cocktail, c’est bien…)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s