Nouilles et chauffeurs de taxis, relation amour-haine

Dans une autre vie, j’aurais pu être bien des choses. J’aurais pu être une ballerine, ça expliquerait peut-être ma fascination pour celles-ci. J’aurais pu être une rockstar, parce que même aujourd’hui j’aime bien chanter, j’ai juste pas la voix pour le faire. Ou encore une princesse. Ben oui, une princesse. En tout cas, une chose est sure, c’est que je n’étais PAS un chauffeur de taxi.

En effet, moi et la nouille no.2 avons avec le temps (et avec la trop grande consommation d’alcool) développé un lien très particulier avec les chauffeurs de taxis. Sans trop savoir pourquoi, ils ne nous aiment pas. Sans trop savoir pourquoi non plus, on leur rend bien. Chaque contact avec eux se termine immanquablement par :

a. Des pleurs, et là ils pensent qu’on est cinglées

b. Des récits douteux (et là ils pensent encore qu’on est cinglées)

c. Des confrontations mémorables, dues à des divergences d’opinions et à, comme mentionné ci-haut, une trop grande consommation d’alcool

d. Toutes ces réponses

Afin de vous expliquer comment cela se manifeste dans nos vies personnelles (et aussi pour vous faire sourire, tsé), allons-y de quelques anecdotes savoureuses! ( et là c’est sur qu’on est cinglées… ouin)

Il y a eu cette fois, ou nous étions toutes les 2 plutôt paf, en plein coeur de Montréal. Le chauffeur, plus intéressé par sa salade au thon que par nous (elle avait quand même la place de co-pilote, tsé), ne savait pas du tout par ou passer pour nous rendre à bon port et voulait qu’on lui indique le chemin. Dude, on le sait pas le chemin, c’est ta job à toi de le savoir. En plus, t’as un GPS, non ? (OUI, t’as un GPS). C’est pour ça qu’on t’appelle, qu’on t’attend comme des épaisses pendant 20 minutes pis qu’on te paie un prix de fou, parce que YOU KNOW THE WAY TO GO. Ha pis en passant, si tu te trompes ou si tu te perds, c’est pas notre problème, right? Comme de fait, il s’est perdu. Là, on s’est engueulé pis on est débarquées, après avoir régler notre course bien sur (moi je voulais jouer les illégales et partir sans payer mais la nouille no.2 m’a ramenée à la raison). On était encore ben, ben loin de notre destination mais tsé, l’orgueil c’est fort…

Puis, cette fois ou il devait être quoi, 5h du mat’? Appelle un taxi pour rentrer, parle-parle, jase-jase. Jusque-là, tout se passe bien. C’est à ce moment-là qu’on a la bonne idée de raconter à M. le Chauffeur l’anecdote décrite ci-haut. C’était plein de bonnes intentions, on lui disait  »Vous vous êtes gentil, vous savez ou vous vous en allez. L’autre jour blablabla… » et c’est là que le dude nous réponds  »Vous saurez qu’il y a plus de 100 rues à apprendre dans cette ville, avec plusieurs ruelles et blablabla… » plein d’indignation dans la voix. (Pour vous mettre en contexte, la deuxième anecdote se passe dans une ville pas très grande, genre 70 000 habitants max. donc rien de trop épeurant côté géographie, n’est-ce pas?) Engueulade. Nous qui parle trop comme d’habitude, qui essaie de justifier le fait qu’un chauffeur de taxi devrait apprendre les informations nécessaires à son travail, nous on se traine les fesses sur les bancs d’école pendant des années pour exercer notre métier non? Engueulade, engueulade, engueulade. Un autre qui pense qu’on est cinglées.

Bien sur, il y a aussi cette fois où on a demandé à un chauffeur de taxi s’il avait des enfants et si, donc, il pouvait comprendre comment c’est dur man la vie de nuit quand t’as plus d’argent et que tu prends quand même le taxi… On s’est fait mettre dehors. Aucune sympathie. Tsé.

Il y a, beau moment, la fois où j’ai chanté tout le long d’un trajet interminable qui  »aurait du » me coûter 40$ et que le chauffeur, amoureux de l’art, a cancellé la course de même BANG ! en me disant :« Laissez tomber l’argent, j’ai eu un très beau spectacle.» Dude, toi, t’es hot! (Sauf que je vous épargne le moment où il me demande de façon tout à fait awkward mon numéro de téléphone…)

Finalement, il y a aussi les grandes envolées étranges… La nouille que je suis tient très fort à faire taire les présupposés et le discours insipide sur le fait qu’on  »paie pour les artistes, maudits artistes ». S’il y a une chose qui me rend complètement cinglée, c’est bien cette facilité à s’étendre sur cette fameuse expression :  »notre argent » (et surtout lorsque cet argent s’en va dans la culture et que le monsieur, il est pas content). Fais juste me dire que tu trouves ça épais donner de l’argent à des gens qui ont  »juste à faire comme tout le monde pis gagner leur vie comme tout le monde pis avoir un vrai métier, là, comme tout le monde »… ça se peut que je me retienne pour te dire : «Ok, toi, on sera jamais des amis.». Ironiquement, ceux qui trouve grotesque qu’on paie de nos poches pour  »une activité culturelle qui ne coûte pas un bras et demi » parce que subventionnée, ce sont les mêmes qui trouvent que ça a ben d’l’allure qu’on mette de l’argent dans l’armement et ce sont aussi les mêmes qui ne savent pas elles sont OÙ les AUTRES places où s’en va l’argent de l’État. Ironiquement (bis), ça m’arrive souvent de m’obstiner avec un chauffeur de taxi à ce sujet.

La morale de cette histoire : si vous buvez ne conduisez pas et… fermez vos gueules! :)

P.S. Il est à noter que cet article ne vise pas à faire le procès de qui que ce soit et qu’il est à prendre avec un grain de sel. ;)

Publicités

Une réponse

  1. I am really enjoying the theme/design of your weblog. Do you ever run into any web browser compatibility problems? A few of my blog readers have complained about my blog not operating correctly in Explorer but looks great in Chrome. Do you have any ideas to help fix this issue?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s