Biblio-gêne

Je reviens de la bibliothèque avec ma mère. On avait pas flâner ensemble dans une bibliothèque depuis vraiment longtemps…

L’exercice m’a rappelé (c’est cocasse) les beaux moments de soft jugement, tsé, plus jeune, à ne surtout pas vouloir mêler  »ma pile de livres sélectionnés » à celle de ma mère parce qu’elle lisait des choses de psychologie amoureuse et des romans best sellers (ça me faisait feeler gênée, comme).

Moi, j’aimais ça, arriver au comptoir et voir le commis lever la tête de son  »scan » no émotion avec, dans les yeux,  un air qui s’illumine, un air de vouloir dire  »hein, bon choix ». J’aimais ça me promener dans les rayons longtemps pendant que ma mère était déjà entrain de prendre un break dans le coin revues. Chiller à la bibliothèque avec les commis qui te disent qu’ils s’amusent à mettre  »les livres qui viennent d’être retournés » sur les tables de suggestion quand ça leur tente pas de les remettre en place (anyway, tout le monde lit les mêmes livres, là… Denis Monette, c’est hot).

Bref, je me rappelais ça et ça a éveillé d’autres micro-souvenirs drôles comme la fois où, dans mon trip  »Damien Rice », j’avais cherché  »Story of O » parce que c’était dans une chanson. Une floune de 15 ans qui demande naïvement  »Avez-vous Histoire d’O ? » à des  »messieurs, disons-le » qui ont pas l’habitude de se faire caller des romans érotiques : spécial, disons. Après avoir dévoré un nombre incalculable de classique de la littérature française, anglaise, étrangère, je m’étais mise à leur demander des titres. J’ai donc fait mon éducation littéraire à grands coups de John Fante, Hunter S. Thompson, Bret Easton Ellis, Begbeder, Céline, Bukowski (et les autres). Une fois, je me rappelerai toujours la surprise en arrivant à la maison pour lire ça, l’un d’eux m’a remis un document broché-retranscription du  »Manuel de civilité pour les petites filles à l’usage des maisons d’éducation ». Magnifique moment d’instruction de Vie, merci. Oh ! Aussi, ils écrivaient, les garçons de la bibliothèque et drôlement bien. Je voulais être grande comme eux, un jour (des jokes. j’étais. vraiment mûûûre. évidemment que.)

N’empêche, tout ça pour dire que j’étais à la bibliothèque avec ma mère et que j’ai eu ce flash de mes moments de honte à voir passer des Danielle Steel sur le comptoir de prêt en hochant la tête en signe de désapprobation comme pour mieux signifier «ma mère: cas désespéré». Dieu sait qu’à l’adolescence, tout devient un moyen sérieux d’identification. Moi, c’était mes choix de lecture (bonne fille).

Cette fois-aujourd’hui, par contre : plus de gêne à voir défiler les ouvrages bizarres de maman, plus de gêne devant les  »Comment se remettre d’une peine d’amour » et, même, presque pas gênée devant le  »Guide express du Mieux-Vivre ». En fait, je repartais, moi aussi, avec des livres de psychologie qui pourrait sembler douteux à n’importe qui. Ouille. Ma mère me faisait justement remarquer la chose – ha   ha – la pauvre qui a subi mes moqueries pendant des années. des années. des années. On est ingrat, quand on est jeeeeune. «Tu pouvais ben rire de moi avec mes livres, t’es rendu à lire les mêmes affaires.», qu’elle m’a dit, ma mère…. Ok. Peut-être.

En même temps, j’ai quand même rétorqué ainsi : «Ouinn, mais maman, moi, je lis Jodowrosky et son manuel de psychomagie, Kundera et ses essais pis Goffman et La présentation de soi : c’est pas pareil. essaies pas.» Je la respecte au boutte mais c’est pas parce qu’on vieillit qu’on se met à accepter les associations awkward. Woe. (Le jours où je me baladerai avec un  »Réponses aux 100 questions les plus posées sur l’amour », on en reparlera en rigolant. Tiguidou.)

***En passant, les photos de l’article, c’est une tour de livres, à Prague, apparemment… Quand même belle chose, je trouve.***

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s